Infos / News

Fière d'être icaunaise et plus particulièrement jovinienne

Rédigé le 27/04/2020
Béatrice Kerfa


En ce moment toutes les intelligences et les solidarités qui se déploient sur notre territoire me rassurent. 

Il y a aussi des vrais idiots irrespectueux des autres (un territoire c'est cela aussi), ce cher Einstein disait « Seules deux choses sont infinies : l'univers et la bêtise humaine, en ce qui concerne l'univers, je n'en ai pas acquis la certitude absolue ».

Mon optimisme naturel me pousse à regarder les belles actions qui nous font avancer pour surmonter ce confinement et ce qui s'en suivra. Alors continuons à être inventifs, généreux, solidaires.

Aujourd'hui, des bravos de ma part à des personnes qui agissent...

Cette dame de 95 ans de l'EHPAD de Saint-Julien-du-Sault qui tricote de quoi soulager les oreilles abîmées par les élastiques des masques (allez voir la page Tourisme Joigny Jovinien) et au personnel aussi de cet établissement et aussi de celui du hameau de retraite et du Prieur de la Côte d'Or à Joigny et l'EHPAD de Migennes... Que toutes les tricoteuses s'y mettent !

Kevin Darini un jeune collègue qui fabrique jour et nuit inlassablement des visières en achetant tout le matériel et qui le distribue gratuitement tout comme Christopher Coppin, entreprise C3DCtech à Béru et aussi le Maillet, fablab de Joigny, Nicolas Coste de Bonnard et les makers icaunais, aux entrepises icaunaises à côté de leurs ventes offrent aussi du matériel comme JPJ Mousse à Aillant-sur-Tholon.

Mirka Vauchelles de Looze, Amélie Sennegon de Précy-sur-Vrin, mes copines et toutes les couturières qui inlassablement font des masques et des blouses.

Les producteurs locaux commerçants, restaurateurs qui réinventent leurs métiers comme Le Paris-Nice à Joigny, le Saint-Julien à Saint-Julien-du-Sault, qui soulagent les soignants comme le Rive Gauche et La Côte-Saint-Jacques.

Tous les soignants que je connais au front chaque jour.

Les élus locaux si souvent critiqués par les mêmes qui comprennent qu'ils sont le socle institutionnel de notre République, car beaucoup se donnent à fond à l'image de Nicolas Soret et Bernard Moraine et tous les élus de la CCJ, et de la CCAM pour pallier les manques et les « trous dans la raquette » étatiques.

Tous ceux que je connais qui agissent chacun à leur mesure et avec leurs moyens dans leur entourage car les petits ruisseaux font les grandes rivières.

Tous mes collègues du tourisme qui essaient d'inventer vos vacances de demain.

Tous mes amis artistes et créateurs-trices qui doivent faire face à toutes les fermetures des lieux culturels et l'annulation des festivals, comme Nicolas Le Bossé, Gersende May et le Collectif Pansdarts en résidence à Joigny, Antoine Linguinou, Mariane Duvoux, Fabrice Maigrot, Vanessa Pivain, Louise Genin pour le théâtre, et ma longue liste d'amis-es peintres, photographes, potiers-éres sculpteurs-rices, chanteurs-ses, conteurs-euses, musiciens-nes... 

Mes collègues et amis des mairies de la CCJ et des collectivités territoriales qui travaillent chaque jour pour améliorer et faciliter notre vie de confinés.

Mes enfants qui tous les trois font partie des rouages indispensables : Sara est enseignante en CP, Yanis travaillle dans le numérique et Driss gère une equipe de cuisiniers dans un hôpital.

Il y en a tant des bravos à dire en ce moment, j'en ai oublié, ceux qui me connaissent savent que je leur dirais directement.

Felicité de Lammenais, écrivain français du 19e siècle, a écrit :

« Le plus puissant de tous les leviers, c'est la volonté »...



Crédit photos : Béatrice Kerfa