Infos / News

Ecrire en confinement. Pour tous !

Rédigé le 25/05/2020
Corinne Mazuir


Les carnets de bords ont été pour certains un précieux compagnon mais parfois la plume avait du mal à glisser sur le papier.

La dynamique des propositions d’écriture embarque l’écrivant. Je l’ai expérimentée à distance pendant ce confinement avec plusieurs personnes de tout âge : des enfants à une nonagénaire, des amoureux des mots, une dame isolée dans son appartement avec trois enfants et un résident d’un foyer de l’association de l’APEIS confiné chez sa maman.

Ecrire pour vivre son expérience du confinement en s’évadant dans un monde imaginaire. C’est le choix de Paul, à partir d’un cadavre-exquis, il tenait le début de son histoire : Georges, le facteur joyeux qui tombe amoureux de Zoé la sauveteuse en mer.

Durant 36 séances d’une demi-heure, je l’ai amené à explorer son histoire : qui sont ses personnages, leurs passions, leur métier, leur rêve… Ensuite l’aventure narrative avec des listes, haïkus, dialogues, narrations… s’est construite pas à pas, un texte littéraire était lu à chaque séance. Je proposais une piste, il racontait, j’écrivais, relisais et il validait.

Lors de la pause du dimanche, il a réalisé avec sa maman de nombreux collages pour illustrer une partie de l’histoire ou une nouvelle étape.

Au final, c’est une histoire illustrée que nous avons réalisée avec les créations artistiques de Paul et des photos qu’il a choisies. Jusqu’au point final, il a validé son histoire, je n’ai été qu’une accompagnatrice voire facilitatrice.

Ce rendez-vous quotidien a été son fil rouge, à 16h il était impatient de me retrouver, mais j’avoue que moi aussi, voir son permanent sourire m’accueillir a donné du sens à mon confinement. Cela m’a permis aussi d’expérimenter l’accompagnement en écriture par visioconférence.

Martine, sa maman, m’a dit : « Bravo et merci Corinne, car tu as su embarquer Paul et lui a permis de développer ses différentes qualités. L'alternance de textes, de photos et des collages c'est très chouette. » Et Paul m a confié « J’ai adoré mon atelier d’écriture avec « ma prof », j’ai bien aimé raconter l’histoire, être avec Zoé que j’aime beaucoup. J’étais impatient de retrouver notre atelier chaque jour. »

Paul parle de « prof », un rôle que je ne tiens pas du tout à avoir en tant qu’animatrice d’ateliers d’écriture, je ne suis pas là pour dire ce qui est juste ou faux, corriger les fautes… mais là pour soutenir, accompagner, faire émerger chez chacun son propre style, éclore son imaginaire. Pour Paul « prof » signifie ce soutien apporté pour l’aider à créer son histoire qui connaîtra peut-être une suite !

Cette situation inédite du confinement a donc permis d’expérimenter cette nouvelle approche de l’écriture en visioconférence soit en accompagnement individuel, soit en groupes et surtout de démontrer que l’écriture n’est pas élitiste, que chacun d’entre nous a une histoire au fond de nous à raconter.

Corinne Mazuire - Ateliers des mots
Animatrice d’ateliers d’écriture. Accompagnement biographique. Récits de vie.

Crédit photo : Corinne Mazuir